Sapa – Bac Ha entre rizières et marchés ethniques

Arrivés à Dien Bien Phu, nous ne sommes pas encore descendu du bus que nous nous faisons assaillir par des rabatteurs de compagnies de bus (et oui le Laos c’est fini!), nous arrivons tant bien que mal à récupérer nos sacs et décidons de repartir dans la foulée en direction de Sapa au nord du Vietnam.

Sapa est une station qui a été fondée par les français et qui est aujourd’hui célèbre pour ses rizières en terrasse et ses minorités ethniques.

Nous grimpons dans notre night bus et c’est parti pour 10h de route assez insupportable. C’est la montagne et ça se sens! nous sommes secoués dans tous les sens, impossible de dormir. Nous arrivons à destination avec 2 heures d’avance. Il est 4h du matin! Il fait nuit noire et pour une fois nous sommes bien heureux qu’un rabatteur nous attende à notre arrivée. Nous le suivons donc jusqu’à un hôtel et heureusement car tous les hôtels de la ville sont fermés et qu’en plus à Sapa il fait froid! (enfin froid pour nous, on a ressorti les pulls les chaussettes et on a dormi avec non pas une mais deux couettes).

SAMSUNG CSC

Au réveil nous pouvons découvrir la ville et en effet les paysages environnant sont à couper le souffle. Nous changeons d’hôtel et attendons Chloé et Julien qui nous y rejoindront le lendemain. La ville ressemble vraiment aux stations de ski françaises, il y a même un petit lac.

SAMSUNG CSC

De nombreuses « hmong noir » (une des minorités du nord) nous interpellent en continu pour nous vendre leur artisanat ou nous emmener en trek dans leurs villages.

SAMSUNG CSC

Nous préférons louer des motos pour découvrir les environs et ne serons pas déçus, nous avons du mettre une heure pour une dizaine de kilomètres car nous nous arrêtions sans cesse pour prendre en photo ces paysages toujours plus beaux.

SAMSUNG CSC

Après quelques jours nous décidons de nous rendre à Bac Ha située à 120 km. Bac Ha est beaucoup plus petite que Sapa et est connue pour son marché du dimanche (un des plus grands marchés ethniques d’Asie).

Nous y arrivons le vendredi et on nous parle d’un marché qui à lieu le samedi dans une ville voisine. Le samedi c’est parti, nous louons des motos et nous rendons à Can Cau. La route a été un vrai cauchemar mais nous y sommes parvenus tant bien que mal. Et là c’est une belle découverte, ce marché est niché au coeur des rizières, il n’y à que très peu de touristes et les produits vendus ne leurs sont pas dédiés. Toutes les femmes sont habillées en tenue traditionnelle, ici l’ethnie majoritaire est celle des Hmong fleur dont les tenues sont hautes en couleur.

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC


SAMSUNG CSC

D’importantes tractations ont lieu au niveau du marché aux bestiaux.

La plupart des « gens » étant venus de villages voisins ils se restaurent avant de reprendre la route en moto ou bien souvent à pieds, au menu, le traditionnel « pho » (soupe de nouille).

SAMSUNG CSC

Nous appréhendons un peu le retour en moto sur le chemin qui du coup sera majoritairement en montée. Ouf il y a une autre route possible… nous passons à travers des rizières, des villages et nous arrêtons même pour nous initier à la culture du riz.

SAMSUNG CSC

Cette femme rigole de nous voir essayer de « trier » les grains de riz car nous manquons clairement de dextérité…

SAMSUNG CSC

Nous reprenons la route, il n’y à aucune indication, nous finissons par nous demander si nous n’avons pas atterri en Chine mais après plus de 2, nous croisons un camion qui nous confirme qu’on est dans la bonne direction.

De retour à Bac Ha nous sommes épuisés mais ravis d’avoir visité ce marché hors du temps.

Le lendemain nous nous levons pour assister au marché de Bac Ha, celui ci est beaucoup plus touristique, de nombreuses excursions à la journée sont d’ailleurs organisées depuis Sapa. Nous prenons notre petit déjeuner au marché avant que les cars arrivent.

SAMSUNG CSC

Nous nous baladons dans les étals. Ici le marché aux bestiaux est plus important que celui de la veille et de nombreuses espèces sont vendues (buffles, chevaux, poules, canards, chiens…). On trouve beaucoup d’artisanat, mais également des machines pour récolter le riz ou encore des coiffeurs de rue.

SAMSUNG CSC

Pour notre dernier jour nous décidons de refaire  un tour en moto au coeur des rizières dont on ne se lasse pas. Ici la récolte est en cours, les couleurs varient au fil de la route.

A propos aicha et khaled

C’est décidé, nous repartons en tour du monde!!!! Suivez-nous durant cette nouvelle aventure qui nous enmenera en Afrique, en Asie, en Océanie, et pourquoi pas encore plus loin. Départ le 02 juin 2013. Ce blog vous permettra de nous suivre partout, et peut-être réveillera-t-il le voyageur qui sommeille en chacun d’entre vous.
Cet article, publié dans HOME, Vietnam, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Sapa – Bac Ha entre rizières et marchés ethniques

  1. faiza dit :

    Coucou comment ça va nous oui encore des photos des que possible lool a bientôt
    Faïza ,Tahar et Liam
    Bisous

  2. Maboura dit :

    hello à vous !
    Quel plaisir de vous lire et de voir vos magnifiques paysages comme d’hab MAIS ON NE S’EN LASSE PAS BIEN AU CONTRAIRE ON EN REDEMANDE !
    Merci à plus bisous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s