La classe à Vegas

Nous avions prévu de démarrer notre séjour à Las Vegas par une escapade au Grand Canyon, malheureusement notre avion a été annulé et nous avons été bloqués à Hawaii pour 24h de plus ce qui nous a fait perdre notre location de voiture.

Lorsque nous sommes finalement arrivés à Las Vegas nous avons opté pour un programme « repos ». Grâce à l’importante offre hôtelière de la ville nous avons pu nous offrir un bel hôtel à moindre coût. Et pour une fois nous cumulions confort, calme, propreté, espace, service client, vue…dans notre chambre, chose assez rare en tour du monde.

SAM_1020

Nous nous sommes promenés sur le strip, surpris des températures plutôt fraiches (environ 10° le matin) qui contrastaient avec celles de notre précédent passage durant lequel le mercure descendait rarement en dessous de 40.

Las Vegas est le temple de la consommation, chaque hôtel comporte différents restaurants, un casino, quelques boutiques ou pour les plus importants un immense centre commercial.

Nous n’avons pas eu l’opportunité d’aller voir un spectacle mais de nombreux shows ont lieu chaque soir dans les hôtels, allant de la magie avec David Copperfield aux gogo danceurs australiens en passant par le stand up ou  encore le cirque avec pas moins de cinq spectacles différents du Cirque du soleil.

SAM_1069

Il est possible d’acheter des tickets à tarifs préférentiels à différents kiosques répartis sur le strip pour les représentations du jour. Et pour nos amis du Québec sachez qu’il est possible d’assister au concert de Céline Dion au Caesar Palace pour une cinquantaine de dollars.

SAM_1065

Pour notre dernier jour nous nous sommes offerts un brunch au Bellagio où nous avons pu profiter de produits que nous recroiserions pas de sitôt, puis nous sommes passés par Ny, Paris,

SAM_1037

ou encore l’Egypte…

SAM_1056

avant de prendre notre vol en direction d’une partie du monde qui nous était totalement inconnue : l’Amérique centrale.

Publicités
Publié dans HOME | Tagué , , | Laisser un commentaire

Tout autour d’Oahu

Après notre escapade à Maui nous sommes retournés passer une semaine sur l’ile principale : Oahu.

Nous y étions dejà passé lors de notre premier tour du monde mais n’étant à l’époque pas véhiculés nous n’avions découvert que Waikiki et les environs : Lanikai et  la réserve marine d’Hanauma Bay qui nous avaient toutes les deux laissés un excellent souvenir. Nous étions également passé à Pearl Harbor qui est bien desservi par les transports locaux.

Comme nous avions plus de temps nous avons loué une voiture pour explorer l’île.

SAM_0953

Nous avons passé quelques jours à camper sur la Norh Shore, célèbre pour ses imposantes vagues et les compétitions de surf qu’elle accueille chaque année (malheureusement cette année une des compétitions n’a pas eu lieu par manque de vagues).

SAM_0928

Nous nous sommes promenés à Haleiwa, petite ville à l’ambiance tranquille, nous avons observé les surfeurs à Bonzai beach. Et nous avons bien entendu goûté les spécialités du coin : les crevettes sautées à l’ail vendues par de nombreux camions sur la côte et la shave ice (glace pilée recouverte de sirops).

SAM_0934

Nous avons établi notre camp sur la côte Ouest où s’alternent les plages de surf et des baies très sympa. Nous étions quasiment seuls sur une belle plage. Nous avons également été observer les baleines depuis le sud de la côte et à notre grand étonnement nous avons  réussi à en apercevoir plusieurs durant notre balade.

SAM_0988

Nous avons passé très peu de temps à Waikiki car il y avait énormément de monde aussi bien sur la plage (alors que bon nombres d’autres plages de l’ile sont quasi déserte) que sur l’avenue commerçante. En effet, 90% des touristes qui visitent Oahu logent dans la zone hôtelière de Waikiki.

Le temps n’a malheureusement pas été clément durant cette semaine et notre ballade tant attendue à la découverte des lagons de la côte ouest s’est soldée par un demi-tour sous une pluie battante.

Nous avons été moins séduits par cette île, bien qu’elle offre également une diversité intéressante de paysage (notamment sur la route Pali qui traverse une forêt tropicale dense avant de rejoindre les plages de la sublime côte Ouest) que par les deux autres que nous avons visités.

SAM_1005

Nous sommes cependant ravis d’avoir rencontré Joséphine et sa famille qui nous ont hébergés une partie de notre séjour et nous ont permis de vivre des moments très sympa à la fois grâce à leurs conseils pour la visite de l’île, leurs adresses culinaires mais aussi pour le partage de repas à la maison (poulet hawaïen ou encore burger au barbecue car après tout nous étions aux Etats-Unis).

SAM_0912

On en profite donc pour les remercier une nouvelle fois pour leur hospitalité et leurs conseils.

Publié dans Etats-Unis, HOME | Tagué , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Petit comparatif des assurances tour du monde

Les voyages autour du monde (ou simplement de longue durée) s’étant démocratisés, les compagnies d’assurances spécialisées proposent de nouvelles offres adaptées aux voyageurs au long cours en essayant de répondre à tous leurs besoins : médicaux évidemment mais également en cas de perte de bagages, de besoin d’assistance juridique ou encore le retour anticipé en cas de décès d’un proche…

Nous le vous disions, il est très important de s’assurer avant de partir et voici une présentation rapide des principales assurances sur le marché

 

Marco Polo

Marco Polo est  une des premières offre à avoir été lancée sur le marché de l’assurance et à conquis de nombreux voyageurs qui ont été satisfaits du service proposé.
Cette formule est proposée par AVI qui existe depuis 1981 et est partenaire du guide du routard.

Il est possible de souscrire pour des voyage d’une durée de deux mois minimum. De plus, il faut avoir  moins de 60 ans (une formule senior est proposée aux 60-75 ans). Elle est proposée aux voyageurs du monde entier. Il n’y a pas de formule « couple » mais uniquement une formule solo ou  famille à partir de 4 personnes.

L’offre de base est assez complète, il est ensuite possible d’y ajouter des options ( pratique de sports à risques). Cela vous évite de payer une couverture dont vous n’auriez pas besoin si vous êtes sûrs de ne pas pratiquer de sports extrêmes.

En tant que plongeurs, nous trouvons dommage qu’il faille souscrire à l’option « sports et loisirs plus  » qui coûte 15 euros par mois pour être couvert de 25 à 45 mètres ( jusqu’à 25m l’option « sports et loisirs » à 9 euros par mois suffit)

Les + :

– L’expérience d’AVI n’est plus à prouver, on peut les considérer comme étant pionniers sur ce type de produit d’assurance

– De nombreux voyageurs ont été satisfaits de l’assistance fournie

– Des formules personnalisables en fonction du type de voyage que vous effectuez

– Quel que soit le sinistre subi il n’y a aucune franchise à payer.

– Couvre différents types de sejour ( au pair, vacances-travail,…)

Les – :

– Pas de formule couple

– Bien qu’ils aient revu leurs tarifs à la baisse en fin d’année 2014 le tarif des offres proposée est un peu élevé, surtout si vous souscrivez aux différentes options. Cependant un incluant les bagages dans tous les contrats cela peut être une assurance à considérer si vous ne comptez pas faire de sports ou si vous voyagez en famille (de 4 à 7 voyageurs)

www.avi-international.com

 

 

Chapka

Chapka assurance à su en une dizaine d’années séduire de nombreux backpackers par l’excellent rapport couverture-prix de son offre Cap aventure.

L’offre est valable pour des voyages de plus de trois mois pour les voyageurs de moins de 79 ans (le tarif augmente à partir de 35 ans) résidant dans l’espace économique européen (il n’est donc pas possible pour les suisses de souscrire à cette assurance).

Il existe des formules solo, couple ou famille.

Le tarif varie en fonction des zones visitées (supplément pour être couvert aux Etats-Unis et au Canada).

Contrairement à l’offre Marco Polo la pratique de nombreux sports (rafting, plongée jusqu’à 40 m, escalade,…) et les bagages sont inclus dans la formule.

Les + :

– Une formule complète

– un tarif très attractif

– Couverture de nombreux sports (surf, plongée, rafting, moto jusqu’à 125 cm3…)

– Chapka propose une formule couple qui permet de bénéficier de tarif réduit

– Une formule qui assure les voyageurs jusqu’à 79 ans.

Les – :

–  vous ne pourrez pas souscrire à cette assurance si vous voyagez moins de 3 mois

– offre réservée uniquement aux résidents de l espace économique européen

– Si vous partez aux Etats-Unis ou Canada, en plus du tarif qui augmente il y à une franchise de 35 euros pour les frais medicaux dans ces deux pays.

– si votre projet évolue au fil de votre séjour et que vous souhaitez travailler grâce au visa vacances travail ou devenir au pair vous ne serez pas couverts (des formules spécifiques « CAp au pair » ou « cap working holiday » sont proposées).

www.chapkadirect.fr

acs

L’offre Globe partner d’ACS est la formule la moins chère du marché et propose une  option intéressante pour les voyageurs au budget serré ou qui doutent de la nécessité de souscrire à une assurance.

L’offre est proposée pour les séjours de plus d’un mois pour les voyageurs de moins de 70 ans quelque soit leur pays de résidence.

Les voyageurs sont couverts sans distinction quel que soit le pays visité, et également dans le cadre de visa vacances travail.

Il n’y a pas de formule couple mais une réduction est proposée pour les familles (à partir de 3 personnes)

Tous les sports en dehors des suivants sont couverts : alpinisme, luge de compétition, sports aériens, scooters des mers, sports de combat, plongée sous-marine avec bouteilles, ainsi que tous les sports pratiqués lors de la participation à des matchs ou compétitions officiels.

Les + :

– Une assurance à petit prix

– une offre valable à partir d’un mois de voyage

– couvre également les pvtistes

Les – :

– Ne couvrent pas la pratique de la plongée

– pas de formule couple

-une franchise de 80 euros pour la garantie responsabilité civile

-En cas de sinistre, les plafonds de remboursements sont moins importants que ceux de la concurrence

www.acs-ami.com

worlds nomad

Worldsnomad est une assurance australienne. Elle est globalement la plus complète de notre comparatif, au niveau des garanties proposées.

Il est possible de sousrire un contrat d’assurance à partir de deux jours de voyage, pour les voyageurs de moins de 66 ans. Elle s’adresse aux résidants de plus de 150 pays.

Plusieurs formules sont disponibles: Solo, couple ou famille.

Comme Chapka, il existe une majoration pour les voyages aux Etats-Unis.

Il existe deux options: standard ou explorer. La formule explorer s’adresse à ceux qui ont prévus de pratiquer des sports extrêmes.

Elle prend en charge les franchises des locations de voitures (option explorer).

les +:

-Des couvertures sont disponibles à partir de 2 jours

-Worldsnomad assure les résidents de plus de 150 pays

-L’option « explorer » propose une gamme élargie de services (franchise location de voiture, retard d’avion, chiropracteur…)

Les -:

-Uniquement jusqu’à 66 ans

-Il faut souscrire en anglais, mieux vaut maitriser la langue pour bien connaitre les limites de son contrat

-En ce qui concerne les sports à risque il faudra souscrire à la formule explorer: plongée, rafting, skydiving…

 

 

Il existe d’autres offres mais celles-ci sont celles plébiscitées par la majorité des voyageurs.
Une fois votre assurance choisie, lisez bien et imprégnez-vous des clauses de votre contrat avant le départ pour pouvoir être réactif en cas de problème.
De plus, n’oubliez pas qu’il s’agit de produits d’assurance donc lisez bien les petites lignes et en cas de problème récoltez le plus de justificatifs possible.

Publié dans Administratif, HOME | Tagué , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Budget – Adresses Nouvelle Zélande

Nous avons passé 24 jours en Nouvelle-Zélande, répartis entre les deux iles. Nous avons vite senti que nous avions quitté l’Asie et rejoint un pays développé avec un fort niveau de vie. Nous avons cependant réussi à dépenser un peu moins que prévu en profitant pleinement de la destination. Nous avons dépensé 37,30 euros chacun par jour.

Taux de change 1€ = 1,65 $ NZ

Si nous avons réussi à tenir notre budget c’est grâce aux économies réalisées sur les hébergements. Nous avons en effet fait du camping durant 10 nuits et avons été hébergés chez différents hôtes couchsurfing pour un total de 7 nuits.

Nous avons de ce fait beaucoup cuisiné ce qui nous a également permis de bien manger à moindre frais.

D’une façon générale, beaucoup de voyageurs vous le diront : la Nouvelle Zélande c’est cher !

En effet nous avons par exemple trouvé un kilo de tomates à plus de 8$ (alors que c’était la saison), au restaurant il faut compter une vingtaine de dollars pour un plat, la seule bonne surprise fût la viande de bœuf dont nous nous sommes régalés (environ 10$ le kilo pour une viande de qualité).

Il est également courant dans certains hôtels/auberge de faire payer le wifi en supplément….

Les transports :

Nous avons arpentés l’ile du sud en voiture. Nous avions trouvé un super bon plan pour la location qui ne nous a coûté que 21$ par jour (hors assurances complémentaires)

En revanche l’essence fut la mauvaise surprise : le litre pouvant atteindre 2,30$ dans une grande partie des pompes de l’ile du sud. Sachant qu’on a fait 3550 kilomètres….vous pouvez imaginer qu’on y a passé une grande partie de notre budget.

Les tickets de  bus à  pour un trajet en ville coutent entre 2 et 3,5$ le ticket en fonction de la distance.

La navette pour rallier l’aéroport depuis le centre d’Auckland coute 16$

Nous avons pris le ferry pour rejoindre Welligton, la traversée nous a couté 50$ chacun en prenant notre ticket via « Naked bus » (c’était moins cher que de le prendre directement sur les sites des compagnies de ferry). Il est conseillé de réserver son billet surtout si vous souhaitez traverser avec un véhicule.

Vous pouvez également trouver des vols Christchurch Welligton pour 45$ ce qui vous évite d’avoir à remonter sur Picton.

Pour nous déplacer sur l’ile du nord nous avons pris tous nos tickets avec la compagnie Naked bus qui propose des tarifs très intéressants si on s’y prend à l’avance (de plus les billets peuvent être modifiés sous certaines conditions). Les tarifs commencent à 1$. Vous pourrez comparer avec la compagnie Intercity mais dans notre cas Naked étaient toujours les plus compétitifs.

Les activités :

 

A chaque étape on vous proposera tout un tas d’activités les plus alléchantes les unes que les autres : saut à l’élastique, en parachute, observation des baleines, …

Nous n’avons pas pris part à ce type d’activité car elles représentent un budget très important (450$ le saut à l’élastique par exemple,…ou 30$ la location d’un kayak pour une heure) et que nous étions déjà bien occupés à profiter de tout ce que le pays avait à nous offrir gratuitement et ça nous a largement suffit !

Tous les parcs sont accessibles sans droit d’entrées, il est donc possible de faire de superbes ballades et de s’y baigner. Nous avons également profité d’une des rares sources chaudes encore gratuite aux environs de Rotorua.

Notre seule sortie a été une croisière à Fiordland car l’intérêt des Fiord est de les observer de l’intérieur et ici difficile d’y aller à la nage.

Les croisières les moins chères (et les plus « calmes ») sont seules de 9h et de 15 les autres étant prises d’assaut par les touristes voyageant en circuit organisés ou venant en excursion à la journée depuis Te Anau.

La compagnie offrant le plus bas prix est « Juicy », nous avons payé 45$ pour un départ à 9h du matin (au lieu de 50$) car nous avions trouvé un coupon de réduction (ouvrez l’œil il y en a un peu partout dans les offices de tourisme).

Ne vous tracassez pas à savoir quelle sera la meilleur croisière car elles empruntent toute le même circuit.

Si vous souhaitez observer les pingouins et que vous vous trouvez à Oamaru, surtout ne prenez pas part à un tour qu’on vous facturera entre 28 et 40$, rendez vous simplement prêt du port à la tombée de la nuit et les pingouins seront là !,

 

Les hébergements :

 

Pour nous il est plutôt difficile de vous parler des hébergements, mais en terme de prix il faut compter au minimum 15$  pout un lit en dortoir  et 50$ pour une chambre double avec salle de bain partagée .

En revanche nous allons vous parler du camping qui est pour nous la meilleure solution pour découvrir le pays.

Il est très facile de camper si vous êtes véhiculés la plupart des campings étant légèrement en dehors des villes (autrement de nombreux voyageurs font de l’autostop qui fonctionne plutôt bien).

Il y a différents types de campings : les publics et les privés.

Nous avons quasiment toujours campé  dans des campings publics du DOC (Department of Conservation). Nous avions une carte avec tous les sites et leurs équipements.

Certains emplacements sont gratuits et les payant vont de 6 à 15 $ par personne en fonction des installations sur place.

Il n’est pas nécessaire de réserver sauf en pleine saisons pour certains campings (c’est alors précisé sur la brochure et sur le site Internet du DOC).

Pour les campings gratuits il n’y à généralement que des toilettes et une source d’eau (rivière, lac…), les campings payants ont souvent des douches (mais pas toujours).

Il y a ensuite des campings privés avec de meilleures installations (eau chaude, cuisine,…) mais les prix s’en ressentent et les sites ne sont généralement pas aussi beaux que ceux du doc qui sont en pleine nature.

Nous n’avions aucun équipement avant d’attérir à Christchurch et nous avons tout acheté sur place. Nous nous sommes équipés chez « The Warehouse » :

–       tente deux places : 16$ (parfaite pour l’été mais si vous voyagez en hiver prenez en une plus résistante au vent et à la pluie)

–       duvet : 35$

–       réchaud : 20$

–       bombonnes de gaz pour cuisiner 3,50$

Si vous partez plusieurs jours à la découverte de l’ile nous vous conseillons de faire le maximum de courses dans un supermarché d’une grande ville car vous ne trouverez parfois que des supérettes notamment aux alentours des glaciers.

 

 

Publié dans Budget, Nouvelle Zélande | Tagué , , , , , , , , | 4 commentaires

Maui en famille

Après un long vol et un retour dans le passé (nous avons décollé le 25 d’Auckland et avons attéri le 24 à Hawaii) nous étions de retour au milieu du Pacifique.

Cette fois nous avons commencé notre séjour par la visite de Maui où nous avons retrouvé nos tantes qui ont passés leurs vacances dans l’archipel et qu’on était bien contents de retrouver.

On se laisse souvent avoir en pensant que les iles sont petites et que nous aurons donc tout le temps nécessaire pour les visiter. Finalement nos 3 jours ensemble n’ont pas été de tout repos.

Nous avons passé la première journée à visiter la petite ville de Lahaina, mignonne ville de la côte qui sert de point de départ à de nombreuses excursions et qui est connue pour héberger un des arbres les plus célèbres d’Hawaii.

SAMSUNG CSC

Le lendemain nous nous levions à 4h pour aller observer le lever du soleil au volcan Haleakala.

SAMSUNG CSC

Il y avait beaucoup de monde et il faisait très froid (difficile à croire que ces photos en doudounes et bonnets ont été prises à Hawaii).

SAMSUNG CSC

Le lever du soleil était sympa mais avec du recul le coucher l’aurait peut-être été autant….

Ensuite nous sommes allés visiter l’aquarium. Celui-ci est bien fait, car une partie des bassins est en plein air et de nombreux intervenants animent les bassins avec des informations sur les différentes espèces.

SAMSUNG CSC

Pour finir cette journée, nous sommes allés en mer afin d’observer les baleines qui à chaque printemps viennent d’Alaska pour donner naissances à leurs petits au large de Maui. Et on peut les apercevoir depuis des points de vue disséminés sur l’ile.

Nous en avons croisés quelques unes malheureusement pas de saut à proximité du bateau. En revanche voir une maman et son bébé nager côte à côte reste un excellent souvenir.

Pour notre dernier jour sur Maui nous avons pris la route de Hana, une route côtière qui offre de nombreux points de vue, cascades et virages !  Le seul hic est que les voitures de locations ne sont pas autorisées une fois à Hana à continuer pour revenir vers le centre de l’ile, nous avons donc été contraint de faire demi tour et de refaire la route de Hana !

SAMSUNG CSC

Nous avons donc vu pas mal de choses sur Maui mais malheureusement pas autant qu’on l’aurait souhaité. Cette île nous a bien plus et il était déjà temps de retourner sur Ohau .

Publié dans Etats-Unis, HOME, Nos coups de ♥ | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le nord de ville en ville

Après avoir fait le plein de grands espaces et de quiétude nous avons visité l’ile du nord et cette fois nous n’avions pas de voiture et avons effectués nos déplacements en bus.

Nous avons rejoint l’ile du nord par Ferry depuis Picton. Notre première étape fut Welligton la capitale.

Nous y avons passés 3 jours hébergés via couchsurfing. Alors que nous attendions beaucoup de cette ville nous avons été plutôt déçus. La ville est certes sympa mais nous en avons vite fait le tour et de plus la plupart des commerces et resto ferment très tôt (nous avons eu du mal à trouver de quoi manger un samedi à 18h…).

Nous avons visité son jardin botanique, le front de mer qui offre une ballade agréable.

SAMSUNG CSC

Nous en avons également profité pour revoir Mélanie une voyageuse que nous avions rencontré en Malaisie lors de notre premier tour du monde.

SAMSUNG CSC

Finalement de Wellington nous ne retiendrons que le musée Te Papa dans lequel il est possible de passer plus d’une journée à arpenter les différents étages dédiés à la science, l’histoire, l’actualité….de la Nouvelle Zélande.

SAMSUNG CSC

Nous avons ensuite pris le bus pour Napier une petite ville art-déco sur la côte est. Nous avons également été hébergés en couchsurfing chez Olivia une néo-zélandaise qui accueille souvent des voyageur.

Nous étions ce soir là une dizaine à partager le dîner et à échanger. Napier est sympa pour une ballade d’un jour ou deux mais la ville est également très petite. Nous y avons écourté notre séjour pour faire un crochet à Taupo dans le centre de l’ile et retrouver nos amis les Bertoux avec qui nous avions fait la croisière sur la baie d’Ha long.

SAMSUNG CSC

Nous avons apprécié de nous retrouver et d’échanger sur nos parcours respectifs. Nous nous sommes baladés à la cascade de Taupo et avons pu tester notre 1ère source chaude. Après une soirée autour d’un barbecue il était déjà temps de refaire les sacs pour partir le lendemain matin en direction de Rotorua.

A Rotorua il est difficile de profiter des activités sans moyen de transports et sans vider son porte monnaie. Nous avons donc passé un peu de temps autour du lac et profité de ce temps libre pour préparer la suite de notre séjour.

Notre épopée néo-zélandaise s’est terminée à Auckland. Alors que beaucoup de voyageurs dénigrent nous avons finalement préféré nous y balader qu’à Wellington. Certaines rues commerçantes et petits restaurants correspondant davantage à ce qu’on attendait d’une ville.

SAMSUNG CSC

Il était déjà temps pour nous de reprendre l’avion en direction de Hawaii. Nous avons définitivement préféré l’ile du sud et ses nombreux paysages, la liberté procurée par la voiture et le camping y ont été pour beaucoup. Si c’était à refaire nous essayerions probablement de faire le nord en voiture également pour ne pas rater l’ascension du Tongariro (que nous n’avons pu faire faute de temps).

Publié dans HOME, Nouvelle Zélande | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Camping kiwi – A la découverte du bout du monde

Nous avons démarré notre découverte de la Nouvelle Zélande par l’ile du sud où nous avons atterri à Christchurch. Nos premières nuits ont été chez Carlos et Marcella deux hôtes couchsurfing; leur rencontre a été déterminante pour la réussite de notre séjour. En effet après nos recherches sur la destination nous craignions que notre voyage soit un peu gâché par les prix des hébergements qui nous auraient contraints à dormir uniquement dans des dortoirs tout au long de notre séjour. Après une vingtaine de minutes chez nos hôtes ils nous conseillent d’opter pour le camping étant donné que nous avons un véhicule. Ils insistent sur le fait que pour eux camper sur l’ile est la meilleure façon de découvrir la Nouvelle Zélande. Alors que nous ne sommes pas du tout équipés ils nous conseillent des magasins pour acheter ce dont nous avons besoin (tente, duvets et tapis de sols) et nous prêtent de quoi cuisiner.

Après deux jours à Christchurch qui malheureusement ne s’est toujours pas remis des deux séismes de 2011 nous prenons la route. Nous mettons cap sur le nord et notre 1ere escale sera Kaikoura pour l’après midi. La ville est célèbre car elle est un point d’observation des dauphins, baleines et lions de mer. Nous ne prenons pas d’excursions en mer et observons uniquement des lions de mer. Le soleil brille, et la route nous enchante.

SAMSUNG CSC

Le lendemain petite halte dans la ville de Nelson (une de nos villes préférée de Nouvelle Zélande) puis ballade au parc Abel Tasman. Les paysages sont superbes et nous sommes déçus de ne pas avoir plus de temps à consacrer à la visite du parc qui peut se faire sur 4 jours.

SAMSUNG CSC

Nos premières nuits de camping nous enchantent, il fait bon et les campings sont toujours dans des endroits sympas..

550314_472543632869180_1181127389_n

20140210_084330

Nous repartons ensuite en direction du sud de l’ile via la côte ouest. Les paysages changent au fil de la route et nous quittons des plages de sable blanc pour rejoindre des chaines montagneuses et des glaciers : Franz Joseph et Fox sont deux glaciers que l’on peut approcher à pieds. De nombreuses marches peuvent se faire dans la région, nous avons apprécié la courte boucle du lac Matheson. Nous avons été un peu déçus du point de vue au pied des glaciers (ils sont petits et leur taille diminue d’année en année), cependant les panoramas de la région sont superbes, surtout quand nous avons eu la chance de dîner tous les deux face à un tel spectacle de la nature.

SAMSUNG CSC

Après les glaciers nous nous engouffrons dans la région des lacs plus au centre de l’ile. Ici encore faire de la route est un plaisir. Wanaka et Hawea nous plaisent vraiment par leur étendue et la quiétude qui y règne.

 SAMSUNG CSC

Ensuite nous rejoignons la célèbre Queenstown. La ville est très touristique est propose de nombreuses activités extrêmes. Nous nous y baladons autour du lac, le cadre est sympa mais nous ne nous y attardons pas pour découvrir d’autres endroits où Louis Vuitton ne s’est pas encore implanté.

SAMSUNG CSC

Notre étape suivante fuit Te Anau dernière ville avant le parc Fiordland. Te Anau est une petite ville dont on fait vite le tour, nous n’y passerons finalement pas la nuit pour rejoindre plus vite le cœur de fiordland. Nous faisons une petite rando au « key summit » pour avoir un point de vue sur une partie des fiords. Ca monte pas mal mais le spectacle à l’arrivée vaut le coup.

SAMSUNG CSC

Le lendemain nous faisons une croisière au cœur des fiords malheureusement une forte brume nous empêchera d’en profiter pleinement.

SAMSUNG CSC

Après Fiordland il était temps de remonter vers Christchurch. Nous l’avons fait en plusieurs étapes ( Lac Tekapo, Oamaru,…) mais toutes sous la pluie et un ciel gris… Du coup nous avons à peine aperçus le mont cook et les pingouins qui sont les centres d’intérêts respectifs de ces étapes.

SAMSUNG CSC

3550 kms plus loin la boucle était bouclée, la voiture rendue, un dernier diner partagé avec  Marcela et Carlos durant lequel nous les avons chaudement remerciés de leur accueil et de nous avoir initiés au camping. (qui nous a permis de voir ça!)SAMSUNG CSC

Nous partons ensuite pour Picton d’où nous embarquerons dans un énorme ferry pour l’ile du nord.

 Petit bonus de photos prises sur la route (en attendant la galerie photo):

SAMSUNG CSC

 SAMSUNG CSC

 SAMSUNG CSC

Publié dans HOME, Nos coups de ♥ | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 commentaires

Budget adresse Philippines

Nous nous sommes rendus deux fois aux Philippines pour des périodes de 3 semaines, les hébergements sont parfois un peu plus chers que dans d’autres pays d’Asie du sud est en revanche les activités et repas sont abordables ce qui nous a permis de bien profiter de nos séjours.

SAM_8839

Nous avons dépensé 21,35 euros par jour chacun lors de notre premier séjour et 20,75 euros chacun pour jour lors de notre deuxième séjour (ces tarifs comprennent les vols intérieurs).

1er séjour : Vol Manille Puerto Princesa (aller retour)

2ème séjour : Vol Cebu – Caticlan et vol Kalibo – Manille

Taux de change 1€= 63 pesos

Le visa:

Nous avons fait deux séjours de 3 semaines pensant que le visa gratuit était d’une durée de 21 jours uniquement hors il a récemment changé et vous pouvez désormais obtenir un visa de 30 jours, il faudra cependant justifier de votre sortie du territoire.

Quelques idées de prix :

Une bouteille d’eau d’1 L : entre 25 et 50 pesos

Un repas: pour une bonne assiette de poulet et de riz il faut compter une centaine de pesos. Dans les restaurants plus touristiques les plats vont de 100 à 300 pesos.

Il y à pas mal de petites « boulangeries » ou vous pourrez vous acheter des sucreries pour 5 à 20 pesos pièce.

A Port Barton : 600 pesos la journée snorkelling repas inclus

Excursion camping : 1100 pesos par personne (c’est plus du double à El Nido)

A El Nido, visite de l’archipel, les prix varient en fonction des circuits, voici les prix annoncés, vous pourrez négocier 300 à 400 pesos environ

Tour A : 1200

Tour B : 1300

Tour C : 1400

Une plongée coute généralement entre 1200 et 1500 pesos (matériel compris). Si vous prenez des journées plongée vous pouvez à Donsol payer 3000 pesos pour 3 plongées plus le déjeuner.

A Malapascua nous vous conseillons Fun and sun, un des clubs les moins chers de l’ile avec un encadrement très sérieux et du matériel tout neuf (et moins de plongeurs que certaines des « usines » de l’ile).

Les transports :

SAM_8901

Les transports aux Philippines ne sont pas les plus faciles à utiliser.  Il n’est pas toujours facile d’avoir les informations sur les trajets ni les prix. Surtout que parfois les habitants d’une ile n’ont pas les infos sur les transports de l’ile d’à côté. Souvent il faudra vous déplacer à la station de bus ou au port pour savoir de quoi il en est.

A Manille, il existe différentes gares routières en fonction de la destination où vous souhaitez vous rendre, nous avons testé celle de Cubao pour nous rendre à Donsol (via Legaspi). Vous pouvez arriver une ou deux heures avant pour acheter votre billet, il y a de nombreuses compagnies vous arriverez donc à trouver un siège.

Il arrive régulièrement que les plus petits transports (jeepneys, petits bateaux ou van) attendent d’être pleins avant de prendre la route.

De plus il est souvent nécessaire de cumuler différents transports : un tuk tuk pour aller à la station de bus puis un bus ou van puis un bateau. Les temps de trajets annoncés ne sont pas toujours fiables et les routes pas toujours en très bon état.

Rejoindre Malapascua :

Pour rejoindre l’ile de Malpascua il faudra vous rendre à Maya au nord de l’ile de Cebu d’où vous prendrez un bâteau pour Malapascua. Attention il y a de nombreuses arnaques qui ont lieu a cet embarcadère. La traversée coute 80 pesos uniquement. Ne cédez pas si on vous dit qu’il faut privatiser le bâteau car il n’y a pas assez de passagers. Si la marée ne permet pas au bâteau de s’approcher de l’embaracdère vous devrez prendre un petit bateau pour 20 pesos (pas de supplément pour les bagages) et un autre au même tarif arrivé à Malapascua.

Si vous souhaitez rejoindre Malapascua depuis Donsol sachez que c’est possible sans repasser par la ville de Cébu mais cela demande beaucoup de temps et de changements. Vous pourrez le faire via Masbate.

Tarifs :

Taxi aéroport de Manille gare de Cubao = 250 pesos (attention un chauffeur nous en a demandé 600)

Bus de nuit Manille – Legaspi = de 700 à 1100 pesos en fonction des compagnies

Ferry Pilar – Masbate = 396 pesos en 2è classe (sans la clim)

Bus Puerto Princesa – Port Barton = 250 pesos, départ à 9H30 environ mais il est nécessaire d’être à la station de bus le plus tôt possible pour avoir une place (certains ont voyagés sur le toit) arrivé à 15h.

Van El Nido – Puerto Princesa = 500 pesos (faites le tour des revendeurs les prix varient entre 700 et 500 pesos)

Une course en tuk tuk dans Puerto Princesa  = 50 pesos

Une course en jeepney dans Cebu = 8 pesos

De nombreux vols intérieurs permettent de visiter l’ile grâce aux compagnies Air Asia et Cebu pacific, abonnez vous à leurs newsletter car il y a souvent des promotions très intéressantes.

SAM_9138

Les hébergements :

Hormis à Manille, Malpascua et Boracay où les hébergements sont d’un mauvais rapport qualité prix nous avons au cours de nos autres étapes réussi à nous loger assez facilement. Nous avons aussi eu la chance de faire du couchsurfing à Kalibo à l’occasion du festival Ati Atihan.

Nous avions souvent un petit bungalow ou une chambre avec salle de bain privée.

Pour un hébergement de ce type il faut compter entre 500 et 1000 pesos par nuit.

A Donsol, nous avons eu un très agréable séjour au Dancalan Beach Resort qui se situe juste à côté du centre d’observation des requins baleines. L’accueil est très sympathique, les bungalows sont propres, le restaurant est bon et le jardin très agréable.

SAMSUNG CSC

A Manille, si vous devez passer une nuit avant de reprendre un avion le « Domestic Guesthouse » est une bonne adresse. Vous pourrez vous y rendre à pied depuis le terminal low cost. C’est propre, une chambre avec salle de bain partagée coûte environ 25 euros.

Pour nos autres étapes nous n’avons pas d’adresse particulière à vous recommander, le mieux est de faire le tour une fois arrivé pour voir ce qu’il vous convient.

Les Philippines sont encore boudées par de nombreux voyageurs, cependant il y en a pour tous les gouts sur les différentes iles de l’archipel (rizières, volcans, plages, forêt tropicale,…). C’est une destination que nous vous conseillons, de plus, suite au typhon Yolanda les philippins ont besoin de faire tourner leur économie; de nombreuses familles vivant des recettes du tourisme.

Publié dans Budget, HOME, Philippines | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Sydney Revival

Le 27 janvier nous quittions l’Asie à la fois triste de voir une partie du voyage qui s’achevait déjà (et donc notre retour qui approchait doucement) mais heureux de repartir vers de nouveaux horizons et de retourner passer quelques jours à Sydney que nous avions tant appréciés lors de notre premier tour du monde.

Nous y avons été accueillis par de très bons amis également en tour du monde et que nous n’avions pas vu depuis plusieurs mois car ils étaient partis en direction de l’Amérique du sud.

Alors que nous avions eu un ciel plutôt gris aux Philippines, le soleil a brillé durant la totalité de notre séjour.

Nous avons vraiment apprécié de quitter notre « routine » de voyageurs pour nous retrouver dans un environnement familier.

Le programme s’est fait beaucoup plus facilement que pour les autres destinations car nous avons privilégié des lieux que nous aimions pour être sur de ne pas être déçus et également un musée que nous n’avions pas eu l’occasion de visiter.

Les ballades au coeur de la « city » étaient quotidiennes, avec de nombreux détours à la plage.

Watson bay et sa superbe vue.

Manly et shelly beach qui ne sont pas parmi nos préférées  mais que nos amis n’avaient pas encore eu l’occasion de découvrir et aussi pour le plaisir d’une traversé en ferry vers l’opéra.

Pour finir la bling bling Palm Beach qui nous a paru être le bout du  monde après plus d’une heure quinze de trajet en bus.

J’en ai aussi profité pour revoir la famille pour laquelle j’avait travaillé.

Une halte à Sydney n’aurait pas été accomplie sans profiter de sa vie nocturne avec entre autre un verre à l’Opéra bar.

Nous sommes également retournés au Botanic Garden mais n’avons pas vu les chauves souris…

Après ces ballades il était déjà temps de remettre nos sacs à dos et reprendre l’avion en direction de la voisine Nouvelle Zélande que nous attendions avec impatience…

Publié dans Australie, HOME | Tagué , , , , , , , , | 1 commentaire

Plongée et snorkelling aux Philippines

Si vous êtes plongeur vous le savez probablement, les Philippines sont une destination de choix pour la plongée. La majorité des iles de l’archipel offrant des spots intéressants et pour la plupart tout au long de l’année.

Nous n’avons malheureusement testé qu’une petite partie de ces spots et voici notre retour.

A Palawan nous n’avons pas fait de plongée car l’ile de Coron a été détruite par le typhon Yolanda nous ne nous y sommes donc pas rendus ( Coron est célèbre pour des plongées sur des épaves) et le récif Tubathu n’est accessible que quelques mois dans l’année. Nous avons fait pas mal de snorkelling.

DCIM100GOPRO

A Port Barton le snorkelling aux abords de la plage n’est pas possible, il faut se rendre sur les iles voisines. German island offre un corail coloré et de nombreux poissons clowns et volants y ont élus domiciles ainsi qu’une énorme tortue. Attention il y a un peu de courant.

DCIM100GOPRO

A El Nido, nous avons fait les tours A et C (différents circuits sont proposés au sein de l’archipel Bacuit), pour le snorkelling seul le tour C est intéressant offrant un superbe tombant proche de Matinloc  où l’on a croisé des tortues, différentes espèces de poissons colorés et également une langouste. Aux abords d' »helicopter island » il y avait moins de poissons mais en revanche un très beau jardin de corail.

DCIM100GOPRO

Nous nous sommes rendus à Donsol pour tenter de nager avec un requin baleine, bien que très attendue cette rencontre a été très décevante. Nous avons préféré Donsol à Oslob pour le côté prétendu éthique du centre (alors qu’à Oslob les requins sont nourris pour les attirer). Cependant malgré toutes les règles annoncées avant de monter à bord (6 personnes à l’eau en même temps, pas plus de 10 minutes…) la réalité fut bien différente. Nous étions une quarantaine dans l’eau ce qui a fait fuir le requin en quelques secondes et nous a à peine permis de l’apercevoir.

requinbaleine

En revanche nous avons effectué trois plongées à Donsol, la 1ère à  San Miguel c’est la 1ère fois que nous voyions un mur aussi fourni. Nous y avons entre autre croisé des poissons mandarins, des nudibranches et des crevettes .

DCIM100GOPRO

Nous nous sommes ensuite rendu à Manta bowl pour deux plongées. Ce spot est réputé pour y croiser des raies mantas, et parfois des requins baleines ou des requins marteaux. Le courant y est très fort et le niveau advance est généralement requis. Une fois dans l’eau nous avons effectivement compris pourquoi. Nous avons été emporté par un tel courant que nous avions l’impression d’être dans un manège à sensations! Heureusement nous étions équipés de crochets pour nous stabiliser et attendre les éventuelles raies. Nous sommes remontés bredouilles de la première plongée mais contents d’avoir testé une plongée vraiment dérivante. Nos sens étaient en émoi et l’univers pouvait nous sembler « hostile » contrairement aux différentes plongées que nous avions déjà effectuées. Nous décidons de retenter notre chance à Manta bowl, sur les quatres plongeurs, je suis restée un peu en rentrait, et je suis la seule à avoir eu la chance de croiser une raie. Ce spot est frustrant car si vous ne voyez pas de raies ou de requins vous ne voyez rien!

DCIM100GOPRO

Notre dernière plongée philippine a eu lie à Monad Shoal sur l’ile de Malapascua célèbre pour ses requins renards et ses requins marteaux. Ici encore les plongées sur ce spot sont réservées aux advances mais avec nos carnets bien remplis nous avons réussi à trouver un club qui a bien voulu nous emmener (ça n’a pas été chose facile, la majorité des clubs voulant nous faire payer un cours de « plongée profonde » à un tarif assez onéreux).

Il est 5h du matin, pas tout à fait réveillés nous montons à bord en espérant être plus chanceux qu’à Donsol (les requins renards étant sensibles à la lumière il est plus facile de les observer au lever du jour). Le spot est une station de lavage pour les requins renards ils sont vu quasiment quotidiennement. Le plateau d’observation est à 25 mètres. Il faut donc descendre et attendre de les voir passer. Nous sautons dans l’eau, commençons notre descente et à 12mètres environ, notre 1er requin passe juste à côté de nous. Nous sommes contents car nous ne l’attendions pas. Nous arrivons au plateau et en observons d’autres. La visibilité n’était pas parfaite (10 mètres environ) mais les requins s’approchaient assez pour qu’on puisse prendre le temps de les observer.

DCIM100GOPRO

Un typhon arrivant les autres plongées ont été annulées, nous aurions aimé aller à Gato Island au large de Malapascua (plongée dans une grotte) mais le climat en a décidé autrement.

Nous sommes un peu restés sur notre faim car plus nous croisions des plongeurs et plus nous avions envie de plonger dans tout l’archipel. Si vous vous y rendez, en plus de Malapascua les spots qui ressortent parmi les favoris sont Apo Island et Apo Reef.

Publié dans HOME, Philippines, Plongée & Snorkelling | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Itinéraire Tour du Monde part 2

Voici l’itinéraire de la suite de notre voyage autour du monde…Continuez de nous suivre sur http://chacunsontour2.com

Vidéo | Publié le par | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Au coeur d’Ati Atihan

Nous avons passés 4 jours à Kalibo à l’occasion du festival Ati-Atihan et ce fut l’un de nos meilleurs moments de ce second séjour aux Philippines.

SAMSUNG CSC

Le festival Ati-Atihan est considéré comme étant le plus important festival philippin et étant celui ayant donné naissance à de nombreuses déclinaisons dans l’archipel notamment à Cebu ou Ilo-Ilo.

« Ati-Atihan » signifie « faire comme les Ati » durant une semaine un hommage est rendu aux premiers habitants de l’ile venus de Bornéo. Les espagnols ont ensuite ajouté une touche religieuse à l’événement qui célèbre aujourd’hui également « Santa Nino ».

Nous avons été hébergés dans une école avec sept autres voyageurs grâce à Andro un membre actif de la communauté Couchsurfing. Nous avons eu l’opportunité d’être au cœur du festival grâce à lui et à sa famille.

SAMSUNG CSC

Le festival se déroule sur plusieurs jours, nous n’avons assisté qu’aux 4 derniers. L’ambiance était à la fête mais le spectacle grandissait de jour au jour. A notre premier jour sur place le programme était un défilé de chars géants, le thème de cette année était les personnages Disney…original sachant que nous pensions voir des costumes traditionnels …cependant tous les habitants de la ville et des environs étaient à la fête et de nombreux groupes défilaient également accompagnés d’une fanfare.

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Le samedi un concours de costume était organisé et là nous en avons pris plein les yeux ! Dès 7h du matin les différentes équipes défilaient fièrement accompagnés de différentes fanfares.

SAMSUNG CSC

Le dimanche, dernier jour des festivités, une messe géante est organisée sur la place principale de la ville et le défilé est ouvert à tous.

Andro et sa famille ayant un char, nous les avons tous accompagnés durant plusieurs heures à silloner la ville dans une ambiance très festive.

Nous avons vraiment apprécié ces 4 jours de fête, pour la beauté du spectacle offert par les nombreux défilés, mais aussi pour la sympathie des participants qui nous interpellaient sans cesse pour s’assurer que nous passions un bon moment.

L’ambiance qui y régnait était juste incroyable. Nous nous sommes totalement laissé prendre au jeu, ainsi que tous les autres couchsurfeurs. Nous avons d’ailleurs pu manger du Parmesan venus d’Italie partagé au cœur de la parade par Gino et Manuella qui voyagent en Asie en moto depuis deux ans.

Andro et sa famille avec qui nous avons partagés plusieurs repas, firent en sortent de nous en apprendre d’avantage sur le pays. Nous ne sommes pas prêts d’oublier leur accueil très chaleureux et leur générosité.

SAMSUNG CSC

Un festival a lieu aux mêmes dates sur Cebu mais si vous devez choisir, nous vous conseillons définitivement de vous rendre à celui de Kalibo, qui par sa petite taille permet de profiter pleinement de la fête.

Plus de photos :

Publié dans HOME, Nos coups de ♥, Philippines | Tagué , , , , , , , , | 6 commentaires

Retour aux Philippines

Durant notre 2ème séjour aux Philippines nous nous sommes pas mal déplacés contrairement à la 1ère fois.

A peine sortis de l’aéroport nous avons pris un car de nuit pour rejoindre Donsol au sud de Luzon. Nous avons fait un changement de véhicule à Legaspi ce qui nous a laissé le temps d’admirer le volcan.

SAMSUNG CSC

Nous avons choisi de faire étape à Donsol pour tenter d’observer les requins baleines, nous avons choisi cette ville plutôt  qu’Oslob car ici les requins ne sont pas nourris pour les attirer et le centre d’observation est censé respecter certaines règles protégeant les requins. C’est le début de la saison et nous savons que rien n’est garanti, nous nous renseignons certains jours 5 en ont été vus et d’autres jours zéro.

Nous embarquons et des « spotters » scrutent l’horizon pour repérer les requins.

SAMSUNG CSC

Finalement le matin où nous sommes sortis en mer nous en avons croisé un quelques secondes mais l’expérience à été très décevante. Alors que seul un bateau est autorisé par requin nous étions une quinzaine de bateaux à l’entourer et lorsque notre capitaine nous a hurlé « go go go » nous avions le sentiment de partir à la guerre plutôt que de vivre une rencontre magique avec le plus gros des poissons.

SAMSUNG CSC

Néanmoins nous avons profité de Donsol pour partir plonger le lendemain et l’expérience a été beaucoup plus intéressante. Donsol est petit village de pêcheur très agréable qui mérite de s’y poser quelques jours.

SAMSUNG CSC

Ensuite nous avons rejoint Malapascua et le trajet a constitué un véritable voyage dans notre voyage. Nous avons quitté Donsol et sommes arrivés à Malapascua plus de 72h plus tard après avoir emprunté 6 tuk tuk, 3 jeepneys, 2 bus et 5 bateaux différents. Aux abords de Malpascua et sur l’ile de nombreux philippins essayent de nous entourlouper…sur les tarifs des bateaux, notre hébergement qui aurait soit disant fermé…Cet accueil nous déçoit quelque peu. Le ciel est gris durant la totalité de notre séjour sur l’ile… Nous n’en avons pas vraiment profité. Malapascua été fortement touchée par le typhon et des décombres jonchent encore la totalité de l’ile.

SAMSUNG CSC

Cependant nous avons tout de même eu l’occasion de faire une plongée avec les requins marteaux ce qui a un peu « sauvé » notre passage sur l’ile. Un cyclone arrivant nous avons écourté notre séjour et nous sommes rendus à Cebu.

Cebu est une grande ville densément peuplée,  nous ne l’avons pas visité car le temps était très mauvais à cause du typhon, de là nous avons ensuite pris un avion pour l’ile de Panay où se trouve la célèbre ile de Boracay, cependant notre expérience de Malapascua nous ayant déçu et le temps étant toujours gris nous avons décidé de ne pas y aller et de nous rendre dans une zone beaucoup moins touristique : Jawili. Pour le coup, nous étions les seuls touristes du coin, le typhon ayant également fait des dégats dans cette zone les hôtels sont encore en travaux et il n’y a pas de restaurants mais la propriétaire de notre bungalow nous faisait à manger et nous avons pu découvrir quelques mets philippins, notamment la salade d’aubergine qui nous a bien plu.

Après quelques jours de repos au bord de la plage nous nous sommes rendus à Kalibo pour le festival Ati-Atihan dont nous vous parlerons très vite.

Publié dans HOME, Philippines | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Mataking, un secret bien gardé

Après une journée de plongée à Mabul et Kapalai qui nous a un peu déçu (fonds pas si riches…et surtout à Mabul une eau très sale !), nous avons pris une journée snorkelling au nord de Mabul à Mataking et Timba Timba.

SAMSUNG CSC

Cette journée fut de loin notre plus belle journée sur Sabah. Nous avons évolué dans un cadre paradisiaque avec une eau transparente, parsemé d’ilots au sable blanc.

Nous étions avec une dizaine de plongeurs sur le bâteau et contrairement à la veille où nous avons assisté à un défilé de bâteaux nous étions les seuls aux environs. Etant les deux seuls à ne pas plonger nous avons eu les spot en surface rien que pour nous.

A notre premier arrêt le guide nous indique le spot et nous annonce que «  des tortues sont souvent aperçues ici »…on connaît la chanson, si on a de la chance on en verra peut-être une….

B7

A peine sous l’eau…une tortue ! Et trois autres qui la suivent. Nous sommes tout excités et passons un bon moment à les observer, quand nous les perdons de vue d’autres arrivent dans les deux minutes, c’est incroyable. Nous nous approchons ensuite du corail et le spectacle continue : un corail coloré, de nombreux poissons tropicaux, une langouste se déplaçant sur le sable, des barracudas…des tortues géantes… sur le retour nous voyons les plongeurs observer quelque chose, nous allons donc jeter un œil : des rascasses volantes !

B6

Nous n’avions jamais été aussi gâtés en une seule fois et surtout avec seulement un masque et un tuba.

Nous remontons sur le bateau et nous rendons à un autre spot toujours à Mataking, cette fois le corail est un peu plus profond l’observation donc plus difficile mais nous croiserons quand même un « great barracuda », il est énorme, nous l’observons, nous approchons un peu mais pas trop quand même car sa mâchoire est impressionnante.

C’est l’heure de déjeuner en profitant du cadre….nous avons l’impression d’avoir fait un saut aux Maldives.

SAMSUNG CSC

Une petite promenade sur la plage pour digérer et nous nous dirigeons vers notre dernier spot sur l’ile de Timba Timba..

SAMSUNG CSC

Ici nous avons le choix entre un superbe jardin de corail à proximité de la plage ou de nager dans le bleu profond avec des tortues géantes.

Nous optons pour les tortues car c’est bien la première fois qu’on nous dit que si on a de la chance on les verra et qu’on les voit !

 SAMSUNG CSC

La journée est passée bien trop vite, dans une eau à 30° avec le calme aux alentours… Si vous décidez de vous rendre au parc marin de Tun Sankaran nous vous conseillons vraiment de ne pas vous attarder à Mabul et de vous rendre sur les autres îles pour des plongées de qualité.

Publié dans HOME, Malaisie, Nos coups de ♥, Plongée & Snorkelling | Tagué , , , , , , , , , , , | 5 commentaires

Un aperçu de Bornéo

Bornéo….voici un nom qui nous a fait rêver…. Jungle dense parfois hostile, spots de plongées mondialement reconnus, orangs outangs, sommet  comptant parmi les plus haut d’Asie du Sud-est…

Voici un beau programme en perspective, pourtant la destination bien qu’agréable nous a quelque peu déçus.

Nous avons ciblé l’état de Sabah, appartenant à la Malaisie car ce petit état concentre un aperçu de toutes les merveilles citées ci-dessus.

Notre première étape fut Kota Kinabalu d’où nous avons fignolé notre programme des 15 jours à venir. Bornéo n’est pas réputé pour ses villes et nous avons vite compris pourquoi… Il y à quelques vestiges d’une époque coloniale mais le centre n’est pas agréable du tout, des immeubles se superposent et en périphérie des complexes ultra modernes se construisent à proximité d’un centre commercial.

Il y a un marché de nuit très fameux pour les fruits de mer et le poisson frais…

SAMSUNG CSC

Et comme souvent en Asie, la friture est de mise…

SAMSUNG CSC

Nous hésitions à nous rendre au Mont Kinabalu, en effet nous n’avions pas prévu son ascension et les hébergements aux alentours étaient relativement chers… cependant une visite à l’office du tourisme nous a fait changer d’avis et nous avons réussi à trouver une auberge abordable. Nous savions qu’elle était à 2kms de l’entrée du parc et cela ne nous dérangeait pas de marcher en revanche si nous avions su que c’était 2kms de pentes glissantes..nous aurions peut-être réfléchi à deux fois. Le trajet aller avec nos sacs a été un vrai calvaire. Nous avons tout de même tenté une visite du parc dans la foulée mais une averse nous a surpris, retour sous la pluie ! et 2km ça paraît alors très long.

SAMSUNG CSC

Le lendemain plus motivés que jamais nous retentons une approche du mont, malheureusement la brume le recouvrira très tôt. Nous passons donc la journée à nous balader dans le parc et affrontons nos premières sangsues (et oui Bornéo c’est la jungle…).

SAMSUNG CSC

Nous reprenons la route pour aller à Sendakan petite ville portuaire à proximité de Sepilok. Ici encore la ville ne nous emballe pas…nous allons une journée au rainforest conservation center, il s’agit d’une jungle à proximité de la ville. Nous aurions pu voir de nombreux oiseaux multicolores, des orangs outangs, des écureuils volants… mais rien de tout ça.. nous avons arpenté une végétation luxuriante en entendant une certaine agitation animale mais n’avons rien vu ! L’ambiance était tout de même agréable et c’était frustrant de se rendre compte qu’une telle vie nous entourait tout en restant bien cachée. Ensuite nous avons visité le centre de réhabilitation des Orangs Outangs.

SAMSUNG CSC

Il est possible de s’y balader afin de tenter de les apercevoir et il y a ensuite un créneau ou ils sont nourris et où on est alors assuré des les observer. Nous avons eu la chance d’en croiser un tranquillement installé en haut de son arbre avant d’assister au spectacle du repas. Nous étions de nombreux spectateurs et sommes restés une dizaine de minute car c’était finalement moins agréable que de les voir dans leur milieu naturel.

Bé

Nous nous sommes ensuite dirigés vers notre dernière étape : Semporna afin de pouvoir plonger. La ville fut la pire de toutes celles visités. Il s’agit en fait d’une déchetterie à ciel ouvert…c’est très sale et ça faisait longtemps que nous n’avions pas été confrontés à une telle pauvreté. Il y a tellement de déchets dans la ville qu’il est commun d’y croiser des varans et des singes.

SAMSUNG CSC

Il s’agit du point de départ pour le parc marin Tun Sankaran. Nous espérions encore plonger à Sipadan mais malheureusement il n’y avait plus de permis disponible et seulement des packages à plus de 500euros par personne pour 2 jours. Nous y avons donc renoncé . Ensuite tous les hébergements à Mabul (une ile voisine) étaient complets nous avons donc passé 4 jours à Semporna et avons effectué des sorties à la journée. Une à Mabul et Kapalai et une à Mataking (une superbe journée que nous vous raconterons bientôt). Finalement ce n’était pas une mauvaise chose que nous n’ayons pu loger à Mabul, en effet nous avons eu la possibilité de découvrir d’autres iles et Mabul est également très sale et les hébergements ne sont pas d’un bon rapport qualité prix.

Nous avons ensuite repris l’avion pour Kota Kinabalu, notre dernière journée fut consacrée à la visite de la mosquée Bandaraya puis nous avons quitté Bornéo pour Kuala Lumpur.

SAMSUNG CSC

Bornéo reste une belle destination pour ceux qui rêvent de nature et d’animaux mais cela reste relativement cher comparé aux autres destinations d’Asie du Sud Est. Si vous souhaitez profiter à la fois de la jungle et de la plongée prévoyez un budget conséquent car tout est vendu sous forme de packages.

Publié dans HOME, Malaisie | Tagué , , , , , , , , | 1 commentaire